Chroniques funéraires

19 mars 2014

C'est quoi ça ?

Amené à évoluer, ce post reprendra les termes funéraires 'n co que l'on serait amené à croiser dans ce blog (et ailleurs de fait) afin de mieux se comprendre. N'hésitez pas à y poser vos doutes et questionnements en matière de vocabulaire.    Ayant droit Plus généralement, les enfants, petits enfants, arrière petits enfants, arrières arrières......du concessionnaire. Dans le cas où il n'y en aurait pas, les ayant droits sont les héritiers de celui-ci. L'ayant droit a généralement droit à être inhumé dans la concession,... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 décembre 2018

De la bonne conscience infecte des sauveurs qui parfois feraient bien mieux de fermer leurs gueules

  ...Des larmes discrètes et le souffle coupé. Elle demande juste qu'on l'aide pour arriver à en finir et trouver enfin la paix... Il ne s'agit pas d'elle, mais de lui ; lui que l'on doit enterrer. Elle, elle a enfin une vie à vivre, même si elle refuse pour le moment de le savoir. Lui est mort et elle, elle demande juste qu'on en finisse, qu'on la respecte dans le respect qu'elle, elle veut lui accorder. Il n'est plus question de devoirs,comme quand elle devait se taire, devait subir, subvenir et accepter... Comme elle... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
27 novembre 2018

De la destination d'ue concession

Interrogation étrange que celle de connaître la destination d'une concession funéraire. Vocabulaire administratif et deuil. Etrange encore mélange.   Ce que l'on nomme destination est en fait la base du contrat qui lie la mairie aux futur(s) concessionnaire(s). A qui (et non à quoi) sera destiné l'usage de cette concession ? Qui est-ce que j'autorise à squatter mon carré de terre ou mon caveau ? Cette destination peut être de 3 ordres : Individuelle, Collective ou bien familiale. L'individuelle sera réservée à la seule... [Lire la suite]
23 novembre 2018

de l'impuissance face aux incompétences

L'attente. L'incrédule attente de ceux qui n'attendent plus rien. D'abord 3, peut-être 4 jours.. A moisir dans son propre jus, à ne plus compter la peine, à ne plus crier la douleur autour d'un organe trop fatigué, trop soudain éclaté. L'attente dans le râle du chat, compagnon de toujours, aussi tendresse que bêtise, qui ne comprend pas, se lamente et qui a faim. Puis les heures, 2 ou 3 après l'ouverture de la porte en forces, à attendre d'autres forces pour constater, puis un ordre, pour certifier. Encore une, pour un transfert... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 novembre 2018

Ça devient quoi une tombe qui meurt ?

  "Quand on est mort c'est pour toute la vie" Azouz Begag   Toute la vie et toutes celles après aussi. Une fois en terre, c'est à jamais.. Ne dit-on pas d'ailleurs "dernière demeure" ? Mais pourquoi alors tous ces panneaux dans les allées de nos cimetières ? Que signifient ces "échéances", ces " reprises" et ce terrible "abandon"  qui les barrent ?   Nos tombes ont des échéances. Même à perpétuité, la terre peut avoir des remises de peine. So donc, oui. Nos cimetières se peuplent de concessions. Sans... [Lire la suite]
12 avril 2018

Les vies de mon cimetière

Il est habité mon cimetière. Outre ses défunts, et leurs vivants de passage, il abrite toute une colonie de vies. Il y a la lavande, qui s'égraine dans les allées et attire à elle les abeilles qui ont élu domicile dans ce grand monment comme un mausolé. On les voit aux beaux jours, aller et venir par les interstices de la pierre .C'est un vieux monument que plus personne ne visite, mais qui vibre de vie. Il y a les vieux chats, dont certains trop usées par la vie et blessés finissent chez moi. D'autres y resteront jusqu'à la fin,... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 avril 2018

Le noyer de mon cimetière.

    A vrai dire il n'est pas seul. J'ai deux noyers dans mon cimetière. Sans compter leurs homonymes épars, répêchés du fleuve d'à côté, qui peuplent nombre de mes terrains. Celui-là est robuste, énorme, divisant ses branches sur une base digne d'un jardin de grand-père, dans lequel les enfants construiraient des cabanes. Le second est chétif, perdu dans l'allée d'entréer, seul, déployant son peu de racines au milieu des graviers de son allée. Mon noyer, le premier, plonge son tronc au sein de Merlin, sa tombe. S'il... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 octobre 2017

La veuve joyeuse

Elles sont nombreuse à les avoir enterré. Ces maris tant aimés. Elles sont plus nombreuses qu'eux, plus visibles aussi. Mes veufs ont la peine discrète et s'enterrent bien vite, d'abord dans la solitude, puis dans la mort. C'est ainsi. Les veuves sont plus visibles, plus résistantes, plus nombreuses. Elles semblent s'accrocher à la vie, d'abord par leur tristesse. Vivant par la perte, vivant par l'absence. Elles bichonnent, ne s'arrêtant pas aux fleurs ; multipliant les épitaphes. Les colorant d'oiseaux, de croyances, de... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mars 2017

Une autre fois

Une autre fois, il aurait peut-être sauvé une vie. Pas cette fois-là. Mais on lui en veut pas. Parce que cette fois là, il aurait pas pu de toutes façons. Mais une autre fois...   Deux fois par semaine, depuis deux ans, ça loupe pas. 10h00. Deux fois chaque semaine. Deux pas. Deux coups de sonnette. Deux couloirs. Et au bout, la chambre. Et deux guiboles. Et elle. Elle est là. Chaque fois. Elle le manquerait pour rien au monde. Il est celui qui deux fois chaque semaine, ramène un peu de vie dans ses jambes... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 mars 2017

Y'a t'il un médecin dans la ville ?

Il est tard dans le matin déjà, et trop dans sa vie à lui qui n'est plus. Sa famille n'a pu que constater en arrivant chez lui, que plus rien ne lui appartenait, jusqu'au souffle qui l'avait quitté dans la nuit. Après l'effroi, l'incompréhension, peut-être un peu l'abattement aussi, s'envient le " Que fait-on ?" Le médecin de famille peine à répondre, on le sait occuper, alors on insiste quand même un peu, jusqu'à ce qu'il décroche. Il est 10h00. 1h déjà qu'ils sont là, à tourner en rond, à ne plus oser lui faire face. Et le... [Lire la suite]
Posté par Pat_83 à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,