Si tu le connais pas encore, vas-y fonce, embrasse le de tous tes bras, ton souffle, tes yeux, ton coeur.... cet artiste là, cet écrivain, ce médecin là....cet homme...C'est de l'or en barres (oui, avec un S, parfaitement, DES barres. A lui seul c'est tout un coffre au trésor qui brille)

 

Et ce jour là, il a écrit sur une histoire de vie qui s'éteint, et sur sa non-fin, son envol enfin.

Même que c'est pas juste beau. C'est vrai. Et que c'est pas juste une vie qui s'éteint. Comme mon cimetière, elle est pleine son histoire ; de vies, de Vie, de choses et d'autres. Et ça parle un peu de la mort aussi. Alors la vie, la mort, elle avait toute sa place ici tu vois les gens.

 

Étretat, un 28 septembre. - Alors voilà.

Quand je ne suis pas au cabinet médical, je vais écrire mes romans dans une grande bibliothèque parisienne. Avec le temps, j'ai beaucoup sympathisé avec les employées. Aline, Véro, Marie-Pierre, Marie-Jo' et Martine. Elles travaillent dans cette immense usine depuis vingt ans, déambulent le long d'immenses couloirs et d'interminables sous-sols couverts de livres, où elles ...

http://www.alorsvoila.com